La fille coupée en deux - Claude Chabrol

Publié le par vy

Une jeune femme qui veut réussir dans la vie et dont le rayonnement séduit ceux qui l'entourent, s'éprend d'un écrivain prestigieux et pervers, et épouse un jeune milliardaire déséquilibré.

Inspiré d'un fait divers, ce film a le mérite de dresser un portrait sans concession d'un monde qui donne de graves signes de décadence, qu'il s'agisse des vieux intellos qui ne semblent plus avoir d'autre raison de vivre que de se nourrir de chair fraîche (histoire de ne pas vieillir) ou de la grande bourgeoisie froide et austère qui n'envisage pas qu'on lui résiste.
Qui en fait les frais ? avant tout la jeune Gabrielle (Ludivine Sagnier),
jeune femme fraîche qui croit naïvement en l'amour de son vieil amant, jeune femme "enfant" comme le lui dit avec tant de douceur la belle Capucine (Mathilda May). Autre victime, sans doute aussi Paul (Benoît Magimel) qui bascule dans le déséquilibre mental, dont la mère n'est pas loin de ressembler à un vampire.
Nous ne faisons que passer dans ce monde malsain où tout paraît artificiel, et aucune envie d'y rester.
J'ai moins aimé le dernier quart du film (après le mariage) qui me semble n'avoir plus grand chose à donner une fois que les portraits des personnages sont posés. Portraits
forts intéressants et bien campés par d'excellents acteurs. Pour ma part avec une petite mention ++ pour Benoît Magimel et Mathilda May.

Bande annonce et critiques presse du film ici
D'autres critiques sur critico-blog

La fille coupée en deux *** - Claude Chabrol

Publié dans cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nina 27/08/2007 12:53

Je vais aller le voir et ta critique me dit que je vais surement penser pareil de ce monde là

BMR 16/08/2007 14:54

Apparemment tu as bien apprécié le jeune dandy, tout comme nous.C'était pourtant un rôle pas facile.