Siddhartha - Hermann Hesse

Publié le par vy

"La sagesse ne se communique pas."
C'est toujours un plaisir d'ouvrir un livre d'Hermann Hesse. Cette fois, ce fut Siddhartha, un petit livre qui vaut son pesant de sagesse. C'est l'histoire du jeune Siddhartha appelé à devenir brahame et dont le destin sera tout autre puisqu'il lui prend l'inévitable envie de suivre les samanas et de vivre à leur côté dans la pauvreté et la charité des autres. Il est suivi par son ami Govinda. Ils se sépareront après leur rencontre avec Gotama, le Bouddha, que Govinda décide de suivre. Siddhartha comprenant qu'il n'a que faire des préceptes d'un maître, "Il constata encore qu'une chose s'était détachée de lui, comme la peau se détache du serpent, qu'une chose n'existait plus en lui, qui l'avait accompagné durant sa jeunesse, qui lui avait appartenu : c'était le désir d'avoir des maîtres et d'écouter leurs préceptes."
Siddhartha va donc quitter les samanas et faire l'expérience d'une autre vie, il deviendra marchand, s'enrichira, et apprendra l'amour auprès de Kamala.
Mais cela ne lui convient pas. "Pendant des années, sans nobles aspirations, sans grandeur, il s'était contenté de mesquins plaisirs, et encore ceux-ci ne lui avaient-ils pas suffi ! Sans s'en rendre compte lui-même, il s'était efforcé, pendant tout ce temps, de réaliser son désir, d'être un homme comme les autres, ces grands enfants ! et il n'avait réussi qu'à rendre son existence plus misérable et plus vide que la leur, parce que leurs buts n'étaient pas les siens, pas plus que leurs soucis."
Il part de nouveau et s'établit cette fois près du fleuve où Vasudeva, le passeur, se révélera pour lui celui qui sait rompre le cycle des souffrances, un homme d'une patience infinie. Mais une autre épreuve attend alors Siddhartha... le chemin est encore long pour percevoir "l'Eternité de chaque instant" et 'l'indestructibilité de chaque vie".
 
 
"La première chose qu'il apprit ce fut à écouter, à écouter d'un coeur tranquille, l'âme ouverte et attentive, sans passion, sans désir, sans jugement, sans opinion."
 
Ce très cours roman d'initiation, ample du talent d'écriture de Hesse, est comme une bouffée d'air et porte en lui une plénitude apaisante.

Siddhartha - Herman Hesse (le livre de poche)

Publié dans lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo 31/08/2007 01:12

Bon ben qu'est-ce que je fais moi maintenant ? ;-) Je lis tout Hesse, c'est ça ? :p

vy 31/08/2007 06:39

Ce ne serait pas une mauvaise idée :-)

Flo 30/08/2007 09:23

Que me conseilles-tu donc pour poursuivre ma découverte de Hesse ? Zazimuth me parlait de "Demian"...Toujours un plaisir de passer par ici même si je t'oublie trop souvent (sois moins discrète ;-)

vy 30/08/2007 09:34

Je n'ai pas encore lu Demian, ni Le loup des steppes... Mes deux préférés de Hesse pour le moment restent Narcisse et Goldmund, et Knulp.(Je passe régulièrement sur ton blog mais je n'ai pas nécessairement un com à laisser :-))