Calme estival

Publié le par vy

Aaah, Paris au mois de juillet quand le soleil daigne montrer le bout de son nez rayonnant... Je quitte Beaubourg-les Halles, un peu étouffant, pour traverser la Seine tout en sandwichant. Du sable devant l'Hôtel de Ville, sur les quais, Paris-Plage s'installe tranquillement en attendant l'assaut, demain. Notre-Dame reçoit son flot de touristes habituel (pfou la file d'attente pour monter en haut des tours). Circulation étonnamment fluide au carrefour des boulevards St-Germain/St-Michel (on pourrait prendre une photo et croire que c'est une journée sans voiture), un petit passage obligé dans ma librairie préférée (rien acheté, promis, juré). Et me voici arrivée au jardin du Luxembourg, je dépasse la fontaine Médicis, puis l'Orangerie du Sénat où une nouvelle expo est en cours d'installation, ensuite passage devant les joueurs d'échecs, et me voici arrivée. Peu de monde, des arbres et du soleil. Oui, ici, c'est parfait pour bouquiner un peu (le livre qui se trouve dans mon sac en ce moment, c'est Siddhartha, de Hermann Hesse). J'ai l'embarras du choix pour me choisir la place idéale : soleil ? ombre ? ce sera mi-soleil-mi-ombre. Sur la photo au fond à gauche, les cours de tennis amènent juste ce qu'il faut de mouvement lorsque je lève nonchalamment les yeux de mon livre. Derrière moi, vous n'entendez pas ce n'est pas sur la photo, mais deux personnes agées, un homme une femme, se racontent leur vie, leur mari et femme, leurs enfants, leurs dents, les autres...
(Pour voir la photo en plus grand, il suffit de cliquer dessus.)




Publié dans album photos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article