Palais de Tokyo (0507-2)

Publié le par vy




Comme je l'écrivais dans l'article précédent , jeudi soir le Palais de Tokyo ouvrait ses portes sur une nouvelle exposition : La Marque Noire. Il s'agit d'une restrospective de l'oeuvre du New-Yorkais Steven Parrino (décédé en 2005 à l'âge de 48 ans), ainsi que ses influences, et les artistes qui s'inspirent de son travail.
Pour savoir ce que j'ai retenu de cet univers qui m'est plutôt difficile d'accès, je crois que mes photos sont plus parlantes que mes mots :



Le noir (les oeuvres) et blanc (les murs) est majoritaire, les sons violents comme sur la photo ci-dessous où des formes lumineuses viennent bruyamment exploser sur la toile.




 
Steven Parrino s'est inspiré d'artistes, comme Andy Warhol, dont on retrouve la série Electric Chair.
(sur la photo : vue très perso du mur où sont exposées les toiles de Warhol)




On y trouve aussi la présence de Jutta Koether avec la toile Female Force, étrange méli-mélo monochrome noire constitué de divers matériaux (voir ci-dessous)



Noir et argent aussi dans la grande salle et la mezzanine, et quelques rares monochromes couleurs. La rétrospective présente donc une centaine d'oeuvres accrochées aux murs, posées à même le sol.



Pour en savoir plus : Palais de Tokyo

Publié dans voir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article